Le recensement au Kazakhstan aura lieu en 2020

Les Kazakhs sont comptés, selon la tradition, tous les 10 ans. La dernière fois que le recensement du pays a été effectué en 2009, la prochaine mise à jour des données aura lieu en 2019 pour comprendre ce que nous avons au début de 2020.

Ce recensement sera légèrement différent des précédents, tout d’abord par l’apparition de nouvelles questions. Et l’État y dépensera au total 8,8 milliards de tengues.

Pourquoi avons-nous besoin d'un recensement

Un recensement effectué dans l’ensemble du pays est très important pour l’État: grâce à lui, les autorités statistiques et les autres personnes autorisées savent combien de citoyens vivent exactement dans le pays, combien d’apatrides sont présents, quelle est la composition ethnique, le ratio d’âge et de sexe, ainsi que pour différents facteurs démographiques importants. indicateurs différenciation de la population.

Sur la base de ces données, à l'avenir, une planification locale est effectuée dans le pays, des prévisions sont établies et des calculs appropriés sont effectués.

Recensement de 2009: comparer, évaluer, tirer des conclusions

Selon le dernier recensement de 2009, 16 millions de personnes vivaient au Kazakhstan et au cours des dix dernières années, depuis le recensement de 1999, la population a augmenté de presque exactement un million. La proportion de résidents urbains était de 54%.

La répartition par nationalité des résidents est la suivante: 10 millions de Kazakhs (60,47%), 3,8 millions de Russes (23,72%), 0,46 million de Ouzbeks (2,86%), Ukrainiens 0,33 million (2,08%). Un peu plus de 1% des Ouïghours, des Tatars et des Allemands.

La composition religieuse montrait un nombre prédominant de musulmans: 70,19% (11,2 millions de personnes). Les chrétiens comptaient 4 millions (26%). 450 000 personnes se sont dites athées et le nombre de représentants d'autres religions du monde est estimé à un maximum de milliers de personnes.

Il y avait 7,7 millions d'hommes dans le pays et 8,3 millions de femmes, avec un ratio femmes / hommes de 51,8% à 48,2%. La région la plus densément peuplée de la région était le Kazakhstan méridional - 2,5 millions, dont 1,3 à 1,4 million à Almaty (avec la région 1,8 million), le Kazakhstan oriental et le Karaganda. La plupart des Kazakhs vivent dans la région de Mangistau - 485 000 personnes.

Comment le recensement sera-t-il effectué en 2019?

Les questionnaires de 2019 contiendront toutes les mêmes questions typiques: sur les conditions de logement et le lieu de résidence, les données personnelles, y compris l'éducation, les compétences linguistiques, l'appartenance ethnique et culturelle, l'emploi, le taux de natalité, l'état matrimonial, la migration et les moyens de subsistance.

Les changements prévus concerneront les points que la Commission de statistique des Nations Unies a recommandé d’inclure dans l’enquête.

Cela signifie qu'une colonne sera ajoutée pour renseigner les personnes handicapées (problèmes de mouvement, organes sensoriels, mémoire, etc.), une marque apparaîtra sur le lieu du répondant lors du recensement, et un formulaire séparé pour les étrangers, indiquant le but de l'arrivée, le pays origine et autres données.

Toutes les informations personnelles sont confidentielles, conformément à la Constitution du pays, et ne peuvent en aucun cas être utilisées contre le défendeur. Les formulaires préliminaires de familiarisation des citoyens sont affichés sur le portail du ministère de la Justice du Kazakhstan dans le système d'information juridique sur les actes normatifs.

L'ensemble du recensement se déroulera en deux étapes: la première affectera mai-juin de l'année en cours et la seconde sera reportée à la première quinzaine de novembre.

À la fin du printemps - au début de l'été, les enquêteurs visiteront tous les locaux non résidentiels et résidentiels du pays, après quoi ils seront divisés en sections. Ensuite, du 1er au 15 novembre, un questionnaire en ligne commence sur le site. Parallèlement, une enquête continue sur la population sera réalisée à la fin du mois à l’aide de tablettes.

Tous les résidents du Kazakhstan, y compris les mineurs et séjournant temporairement sur le territoire de citoyens d'autres pays, sont invités à participer au recensement.

Le budget de la manifestation sera de 8,8 milliards de tengues, dont 3,3 milliards seront versés directement aux intervieweurs, 1,9 milliard seront achetés avec des tablettes avec chargeurs et étuis, et un autre milliard sera consacré à la mise au point du système d’information intégré e-Statistics.

Les fonds restants serviront à couvrir toutes les autres dépenses administratives, y compris les services d'impression et de transport. Il est prévu d'attirer environ trente mille scribes, qui vont payer en moyenne 72,143 mille tenges par mois.

Les organisateurs du recensement affirment que les réponses à toutes les questions de l'interviewé ne prendront pas plus de 10 minutes.

Il est très simple de vérifier la légitimité de l’enquêteur: il dispose avec lui d’un certificat spécial de recenseur normalisé, qui peut également être consulté sur le site Web du Ministère de la justice, d’une tablette avec accès au système de questionnaire et de symboles uniformes. La dernière fois, il s'agissait de porte-documents et d'écharpes.

Regarde la vidéo: Japan population shrinks by one million census confirms (Avril 2020).

Laissez Vos Commentaires